Rosehip oil – the oil of youth

IN ESSENCE…

Rosehips are the tiny, reddish-orange, edible, spherical fruits that remain on a Rose bush after Roses have bloomed, lost their petals, and died.

Rosehip Oil has been used largely in medicinal and cosmetic applications, often being regarded as the “Oil of Youth.”

Rosehip Carrier Oil is considered to be a “dry oil,” due to its thin consistency, which allows it to be easily absorbed without leaving an oily residue on the skin’s surface.

Rosehip Carrier Oil has skin brightening properties that help restore skin’s natural color and tone while lightening any unwanted dark blemishes.

Rosehip Oil effectively reduces the appearance of scars, accelerates skin regeneration, facilitates the healing of wounds and burns, and soothes skin dryness and inflammation.

HISTORY OF ROSEHIP OIL

The petals of a Rose are the parts most commonly known for yielding the infusions, hydrosols, and essential oils used in cosmetics for beauty benefits, but its seed pods – also known as its “hips” or sometimes as “Rose Haw” and “Rose Hep” – yield a cold-pressed carrier oil that has equal potency in health benefits. Rosehips are the tiny, reddish-orange, edible, spherical fruits that remain on a Rose bush after the Roses have bloomed, lost their petals, and died.

For their tangy flavour, Rosehips traditionally found popular use in culinary applications, being used both fresh and dry in both sweet and savory dishes as well as in herbal teas. Medicinal preparations made of Rosehips were used by Ancient Chinese doctors and early Native Americans to treat stomach weakness, muscle cramps, and to ease joint stiffness and pain. During World War II, Rosehips were used as a replacement for citrus fruits, as the levels of the antioxidant Vitamin C in citrus fruits were not as high as the levels found in Rosehips. In Britain during wartime, Rosehip Seed Oil was made into a syrup to protect against and provide relief from indigestion, diarrhea, infection, stomach and menstrual cramps, and nausea. *NDA carrier oils are intended for external use only.

In the 1980s, wide-ranging scientific studies discovered that the healing properties of Rosehip Oil would be beneficial for all skin types, especially sensitive types and types with skin conditions. Evidence suggested that the oil was able to effectively reduce the appearance of scars, namely surgical scars, when applied to the affected areas twice a day. The high level of unsaturated fatty acids in Rosehip Carrier Oil prevents it from leaving a greasy residue on the skin, thus categorizing it as a “dry oil” that absorbs into the skin quickly and easily.

Rosehip Oil can be pressed from the seeds of the Rosa canina variety that is found around the world in regions including South Africa and Europe; however, traditionally, it has been pressed from the seeds of the Rosa rubiginosa and Rosa moschata varieties found in the southern Andes. Used for more than 2000 years, especially by the women of Mayan, Egyptian, and Native American communities as well as by the Andean Indians of Chile, Rosehip Oil has been used largely in medicinal and cosmetic applications, often being regarded as the “Oil of Youth.”

BENEFITS OF ROSEHIP SEED OIL

The main chemical constituents of Rosehip Carrier Oil are: Linoleic Acid, Linolenic Acid, Oleic Acid, Palmitic Acid, and Stearic Acid.
LINOLEIC ACIDS (OMEGA 6) are known to:

Moisturize hair and promote its growth
Facilitate wound healing
Be an effective emulsifier in the formulation of soaps and quick-drying oils
Exhibit anti-inflammatory properties
Soothe acne and reduce chances of future outbreaks
Promote moisture retention in skin and hair
Make oils feel thinner in consistency when used in an oil blend, thus being beneficial for use on acne-prone skin

ALPHA-LINOLENIC ACID (OMEGA-3) is known to:

Lessen inflammation
Control blood clotting on the skin
Soothe joint pain and ease stiffness to improve flexibility

OLEIC ACIDS (OMEGA 9) are known to:

Maintain the softness, suppleness, and radiance of skin and hair
Stimulate the growth of thicker, longer, and stronger hair
Reduce the appearance of aging, such as premature wrinkles and fine lines
Eliminate dandruff and thereby support hair growth
Boost immunity
Exhibit antioxidant properties
Prevent joint inflammation, stiffness, and pain

PALMITIC ACID is known to:

Have emollient properties
Soften hair without leaving a greasy or sticky residue
Be the most common saturated fatty acid

STEARIC ACID is known to:

Have cleansing properties that purge dirt, sweat, and excess sebum from hair and skin
Be an ideal emulsifying agent that binds water and oil
Help products remain potent when stored for long periods of time
Condition and protect hair from damage without diminishing luster or making it feel heavy
Have exceptional cleansing properties
Soften skin

Used topically, Rosehip Carrier Oil is suitable for all skin types, including skin that is sensitive, dry, oily, scarred, or damaged by UV radiation. Skin types that are oily or acne-prone will benefit more from using it sparingly, as it may aggravate such skin conditions. Rosehip Carrier Oil is reputed for its healing and anti-aging properties and is thus often featured in natural products for mature skin. It works to accelerate skin regeneration and to reduce the appearance of minor skin conditions such as those involving enlarged pores or age spots, thereby restoring and maintaining a youthful appearance. It effectively soothes skin afflicted by dryness, eczema, hyper-pigmentation, and psoriasis. This lightweight, easily-absorbed oil does not leave an oily residue on the skin’s surface. It restores elasticity to skin with wrinkles and stretch marks, minimizing the appearance of both. This “Oil of Youth” replenishes skin’s moisture by creating a protective barrier on the skin that prevents its dehydration. Applied to areas with rough skin such as knees, elbows, and calloused heels, Rosehip Carrier Oil softens skin to restore its suppleness.

The skin brightening properties of Rosehip Seed Oil help restore skin’s natural color and tone while lightening any unwanted dark blemishes caused by damage from overexposure to the sun, age spots, acne scars, or wounds. Its astringent, anti-inflammatory, and anti-oxidant properties are known to facilitate the healing of wounds and burns by tightening the skin. This makes it effective in firming skin that sags from rapid weight loss such as after child birth. Rosehip Carrier Oil strengthens not only cells and tissue, but also brittle nails with dry cuticles.

Used in hair, Rosehip Oil’s fatty acids reduce the itchiness characteristic of a dry scalp. The oil instantly restores hair’s shine by eliminating dandruff without leaving a greasy residue on the scalp, making it easy to use directly on the scalp without the worry of an oily look and feel. Rich in vitamins, Rosehip Carrier Oil gives hair resilience, adding silkiness, volume, and bounce to strands that are dull and limp.

Used in a massage, Rosehip Oil works as a soothing agent for reducing pain and inflammation associated with osteoarthritis and joint pain. The scent of Rosehip Oil is also known to have a stress-relieving effect, thus promoting a sense of calm and relaxation in aromatherapy massage clients.

Used medicinally, Rosehip Carrier Oil works to repair skin damage by restoring its elasticity and collagen, giving the skin a rejuvenated look and feel. When applied to skin that has been damaged and discolored by the sun, Rosehip Oil’s essential fatty acids and anti-oxidant properties enhance the tone and texture of skin by moisturizing and soothing redness and irritation. The emollience of Rosehip Seed Oil enhances skin’s resilience and penetrability, encouraging it to repair itself and minimizing scarring as well as acne breakouts. Its Vitamin C content gives Rosehip Oil the ability to strengthen bones and muscles while boosting immunity. It does this by helping to prevent infection and by aiding the body in the appropriate absorption of iron.

As illustrated, Rosehip Carrier Oil is reputed to have many therapeutic properties. The following highlights its many benefits and the kinds of activity it is believed to show:

COSMETIC: Antioxidant, Regenerative, Anti-Inflammatory, Astringent, Hydrating, Firming, Smoothing.
MEDICINAL: Antioxidant, Regenerative, Anti-Inflammatory, Astringent.

Posted in Blogs | Leave a comment

domestic deodorants are harmful to your health

Les désodorisants ne font que masquer ces vilaines odeurs de cigarette, pollution or food. Rather than destroy odors, they add new substances in addition to those already present in the air of your home, to crush, Hide, make imperceptible ... but evacuate or destroy. How do they do ?
Deodorants hinder your ability to smell by coating your ducts smell of fine oily film and releasing agent that anesthesia nerve terminals.

image: http://www.consostatic.com/wp-content/uploads/2013/01/picto-irritant.gif

A study 2007, de la Natural Resources Defense Council a montré que 12 of 14 deodorant brands analyzed contained phthalates. If the deodorant contains no Phthalates, it is not sure so far : the vast majority of air fresheners emit significant amounts of terpene, a volatile organic substance that naturally reacts with ozone to produce natural formaldehyde, a product that foster cancer. No top !

Another study 2007 publiée par l’American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine montre que l’usage régulier des sprays de type Airwick augmente le risque de devenir asthmatique de 30 once to 50 %. (1) What to choose, for its part, notes that "emissions of these deodorants alone suffice to explain the dramatic increase in asthma in children, from 40 % over the past fifteen years " . Les femmes qui utilisent souvent ces produits auraient même un risque accru de cancer du sein (1). Bigre !

image: http://www.consostatic.com/wp-content/uploads/2013/01/allergies-mouchoir1.jpg

allergies-desodorisantIn 2008, consoGlobe already published an article warning air fresheners !… What Chosir The magazine had conducted tests on 39 different within deodorants, sold to the general public. The result was simple to summarize : "Eliminate air fresheners" ; air fresheners manufacturers can not guarantee that they are not harmful and they degrade the quality of your air.

The marks are numerous off Airwick : Ambi Pur, History scents, Breeze, L'Occitane, Incense World, Terre d'oc, Oust, Febreze, Phytaromasol, Florame.

Learn more about http://www.consoglobe.com/substances-que-cache-diffuseur-airwick-cg#cV5l7ZHl7pBLZQDP.99

Posted in Blogs | Leave a comment

The Dangers of Pasteurized Milk

A large study by researchers from the City University of New York has found that pasteurized milk increases the risk of death and the risk of bone fractures, while the yogurt and cheese has the opposite effects.

The research, published in the British Medical Journal, followed 61,433 women between 39 and 74 years old at the beginning of the study and 45,339 men aged between 45 and 79 years old at the beginning of the study.

The researchers then followed the women for an average of 20 years and followed the men for an average of 11 years. The researchers then correlated the average number of glasses of milk per day was consumed over that period, using food frequency questionnaires.

The researchers measured death among the groups and bone fracture rates along with inflammation markers PGF2-alpha collected from urine and interleukin-6 (IL-6) collected from the blood.

Women Milk Drinkers Died Sooner

Among the women, the researchers found that three or more glasses of milk per day nearly doubled the incidence of death (by 93 percent) compared to those who drank none or less than one glass of milk per day.

Three or more glasses of milk per day in women also increased deaths from cardiovascular disease by over 90 percent and increased incidence of cancer by 44 percent.

And despite expectations that milk reduces the risk of bone fractures, three glasses of milk per day or more increased the risk of hip fractures by 60 percent and the risk of bone fractures by 16 percent.

Men Milkers Also Had Increased Mortality

While the follow-up period in men was almost half of the women – at 11 years – the men also showed higher risks of death and cardiovascular disease from those drinking three or more glasses of milk per day – although only by about 10 percent.

The men drinking more than three glasses of milk per day did not have an increased risk of bone fractures or hip fractures.

Yet Cheese Reduced Mortality and Heart Disease

The real story of this study is hidden in the fine print and therefore missed by most media covering this story. (Should we be surprised?)

While the majority focused upon the fact that pasteurized milk increases mortality, cardiovascular disease and cancer, cheese, yogurt and fermented (cultured) milk had the opposite effect.

Women eating 60 grams or more cheese per day (a couple of slices) in particular reduced the risk of mortality by at least 30 percent – and up to 49 percent (almost half) – when not cancelling out the effects of some of the nutrients in the cheese.

An interesting inverse model for calculation – in the base model adjusted by age only, the effect is 49 percent, but in the model (3) where all the effects of the other nutrients that cheese contains are canceled, the effect is lessened.

When negative effects are measured, it is helpful to eliminate the possible positive effects from the milk in terms of nutrients from its harmful effects. But when the equation is flipped in the case of yogurt and cheese – the effects of the nutrients add to its benefits.

Using this range, incidence of deaths from cardiovascular disease decreased from 37 percent to 52 percent, and deaths from cancer decreased from 5 percent to 15 percent among women who ate 60 grams or more of cheese a day.

Both hip fractures and bone fracture incidence decreased among the women eating more than 60 grams of cheese a day – ranging from 50 percent lower (by half) to 36 percent lower for hip fractures.

Among men, even with the reduced follow-up period, mortality incidence among the men was reduced by between 14 and 18 percent – depending upon the model – while death from cardiovascular disease decreased by between 13 and 22 percent. Mortality from cancer was insignificant.

Bone fracture incidence was also decreased among the cheesy men, ranging from 25 to 23 percent lower among men eating more than 60 grams of cheese a day.

Yogurt and Fermented Milk Also Healthier

Eating 400 grams of yogurt or fermented milk per day (less than two cups) was also healthier for both men and women.

Compared to those who ate little or no yogurt or fermented milk, women experienced a reduced morality ranging from 14 percent to 38 percent, and reduced death from heart disease at between 7 and 32 percent. Cancer deaths also decreased among yogurt eaters, by between 19 and 25 percent.

Bone fractures also decreased among yogurt-eating women. Hip fractures decreased by between 30 and 51 percent.

Among men, 400 grams or more of yogurt or fermented milk a day decreased the incidence of death by between 10 and 17 percent, heart disease deaths by between 10 and 16 percent, and cancer deaths by between 11 and 17 percent.

Yogurt-eating men also had 25 percent fewer hip fractures than non-yogurt eating men.

The Moral of the Story: Pasteurized = Bad, Fermented = Good

Because we know that 99 percent of the milk being consumed is pasteurized, while yogurt and cheese are fermented, this study is a verdict on pasteurized milk.

The large study indicates what smaller studies have concluded: That Mother Nature designed milk – whether it is mother’s milk, goat’s milk, cow’s milk or camel’s milk – to be naturally fermented by those probiotic bacteria that naturally inhabit our bodies.

Is Galactose is the Culprit?

The researchers noted that the likely reason for the deleterious effect of the milk for both men and women – including death, cardiovascular disease and increased bone fractures – was the content of D-galactose within milk. This is because they find from other research that galactose is broken down and thus typically significantly lower in both cheese and yogurt.

That is, the probiotics are breaking this problematic sugar into harmless compounds.

However, other research has found milk’s casein content to be unhealthy – seemingly at the root of many food sensitivities and consequential conditions.

Still other research has indicated lactose to be problematic, especially for those with reduced availability of lactase.

Others have discussed the potential effects of Insulin-like growth factor (IGF) in milk. While present in very minute levels in pasteurized milk, there is good scientific reason to believe probiotics provide a balancing effect upon the gut with regard to IGF-1.

And the other elements – casein and lactose – are also substantially broken down or changed by colonies of the right probiotics, which include species of lactobacilli.

For this reason, many cheeses – especially mature varieties (allowing the probiotic fermentation process to continue) – are naturally low in lactose and galactose, as is most yogurt.

As for casein, the cheese-making and yogurt-making fermentation processes introduce casein-cleaving proteases such as chymosin – naturally produced by probiotic bacteria.

But these are details. The bigger picture – rendered by this large study of over 100,000 people followed for more than a decade – indicates that pasteurized milk is unhealthy while cheese and yogurt are not.

– Article by Case Adams, Naturopath

 

Posted in Blogs, Naturophatie | Leave a comment

Artificially Flavored Yogurt May Not be Good for You

All these flavored yogurts like Cherry Cheesecake Mousse Yogurt, Creamy Cinamon Roll Yogurt, Red Velvet Cupcake Yogurt and so on….

These are NOT healthy yogurt. This is artificially flavored dessert.

Many brands of yogurt in the grocery store are using highly processed ingredients:

  • Sugar
  • Fructose
  • Dextrose
  • High Fructose Corn Syrup
  • Modified Corn Starch
  • Caramel Color
  • Sucralose
  • Aspartame
  • Chemical preservatives
  • Artificial Flavor
  • Artificial food colors
  • Genetically modified ingredients
  • Carrageenan

Many of the ingredients in processed food yogurt damage health and cause behavioral or neurological problems

  • artificial food colors cause hyperactivity in children
  • caramel color is a potential carcinogen
  • high fructose corn syrup is linked to obesity and liver damage
  • genetically modified ingredients are likely (high fructose corn syrup, modified corn starch, dextrose) and linked to leukemia, gut flora imbalances, cancer in rats, gluten intolerance, and a host of other health problems.
  • artificial sweeteners cause neurological damage, weight gain, and a long list of other health issues including digestive problems, damage to the spleen, damage to the thymus gland, migraines and hormone disruption.
  • preservatives like potassium sorbate have been shown to be cytotoxic (toxic for the cells).

The best yogurt will be cultured using unpasteurized milk from organically raised animals, and it will not contain the ingredients mentioned above. When shopping in the store look for organic yogurt with only real food ingredients.

For more information on how pasteurization of milk leads to health issues, I recommend reading this article by Case Adams (on my blog), Pasteurized Milk Speeds Death, Heart Disease, Cancer, Bone Fractures; Yogurt and Cheese Have Opposite Effects.

Article – Dr. Leonard Coldwell

 

Posted in Blogs, Naturophatie | Leave a comment

RECETTE POUR ÉLIMINER DOULEURS ET ACIDITÉ

Patates douces : 3

Céleri : 4-5 branches

Carottes : 1-2

Persil : 1 paquet

Eau : 1 ½ litre

 

Cuire couvert à feu doux. Lorsque ça commence à mijoter légèrement, continuer pendant 20 minutes toujours à feu très doux (ne doit pas être bouilli ou cuit à feu fort – pour conserver les propriétés des légumes).

Fermer le feu. Laisser refroidir pendant 30 minutes. Passer les légumes et boire le bouillon.

Très riche en silice et potassium.

Boire 3 tasses par jour pendant une semaine à un mois (flush l’acide).

Arrête la douleur (n’importe laquelle) en éliminant l’acide du corps. Nettoie les toxines de nos cellules.

* Boire chaud ou tiède (goût très plaisant)

Posted in Naturophatie | Leave a comment

Évaluation de la toxicité des matières premières

Afin de pouvoir vous aider, voici une liste de matières premières qui entrent dans la composition de produits cosmétiques sur le marché (maquillage, shampoings, conditionneurs, soins du visage et du corps). Ceci peut vous aider à reconnaître ce qui est bon ou moins bon pour vous.

PRODUITS À BASSE TOXICITÉ OU NATURELS

Acide citrique
Un acide provenant de la fermentation des sucres naturels des agrumes. Agit comme préservatif naturel. Hautement astringent, on l’utilise pour tonifier la peau. L’ingrédient secret des bombes de bain.

Acide stéarique
Acide gras essentiel extrait des gras végétaux riches en gras saturés. Excellent émulsifiant naturel.

Alcool de grains ou de riz
Alcool à 95%. Il disperse les huiles essentielles. Possède d’importantes propriétés astringentes. On s’en sert dans la fabrication de désodorisant naturel.

Argiles
Les argiles proviennent habituellement du Sud de la France. Elles absorbent les impuretés, l’humidité et l’excès de sébum. Toutes les argiles regorgent de minéraux et d’oligo-éléments qui reminéralisent l’organisme, mais chacune possède une spécificité d’action bien à elle. Idéalement, choisir des argiles qui proviennent de gisements exempts de pollution et séchées naturellement au soleil. S’assurer qu’elles ne sont pas coupées avec de l’amidon. Utilisées dans les masques, poudres corporels, savons, etc.

Beurres végétaux NON RAFFINÉS
Ex. beurre de karité, beurre de mangue, beurre de cacao, beurre de coco.
Les beurres végétaux sont en fait des huiles qui ont la propriété de demeurer solides à la température de la pièce en raison de leur grande teneur en gras saturés. Ces beurres hydratent la peau en profondeur. On peut les utiliser pour fabriquer de nombreux produits corporels tels que savons, crèmes et lotions. Choisir des beurres d’une grande qualité qui n’ont subi aucune désodorisation.

Bicarbonate de soude
Ingrédient entièrement naturel qui provient du fond des lacs. Il possède des propriétés exfoliantes, désodorisantes et très adoucissantes. Ingrédient important dans la fabrication de plusieurs produits dont les exfoliants corporels et les bombes de bains.

Borax
Minéral naturel, utilisé comme émulsifiant et adoucisseur d’eau. Possède également de bonnes propriétés antifongiques.

Chlorophylle
Pigment vert des végétaux. Excellent colorant naturel.

Cire d’abeille NON DÉSODORISÉE, NON DÉCOLORÉE
La véritable cire d’abeille, pure, non raffinée, possède de belles propriétés adoucissantes. Sert à émulsifier les huiles dans la fabrication des crèmes. On s’en sert aussi pour fabriquer des baumes à lèvres et des pommades.

Cire de candelilla
Cire émolliente, épaississante et protectrice provenant de la plante de candelilla. Utilisée dans la fabrication de rouges à lèvres, brillants à lèvres, baumes, pommades, lotions, onguents, mascaras.

Cire carnauba
Provient des feuilles d’un palmier brésilien (copernicia cerifera). C’est la cire végétale la plus dure qui existe, exigeant une chaleur aussi élevée que 175-185F pour la faire fondre.

Cire émulsifiante D’ORIGINE VÉGÉTALE
Les cires émulsifiantes sont des mélanges d’acides gras essentiels et de dérivés d’alcool. Attention: la majorité d’entre elles sont fabriquées à partir de dérivés de pétrole. Choisir des cires émulsifiantes fabriquées à partir de dérivés végétaux.

Dioxide de titane
D’origine minérale, colorant et filtre ultraviolet.

Fécule de maïs / d’amarante
La fécule provient de l’amidon de la céréale. Très douce, elle remplace bien la poudre de talc, un cancérigène connu. Utilisée pour les poudres pour les pieds et le corps.

Gel d’aloès
Gel clair provenant de la plante d’aloès. Très émollient, il soigne la peau sèche ou brûlée. Excellent pour fabriquer un gel contour des yeux. Choisir un produit pur.

Glycérine végétale
Substance sirupeuse provenant des végétaux. Possède d’excellentes propriétés humectantes.

Gomme arabique
Gomme naturelle provenant du tronc de l’Acacia Sénégal et de d’autres espèces d’acacia d’origine africaine. Cette gomme émolliente, dispersante, stabilisante et émulsifiante est utilisée depuis plus de 4000 ans pour ses propriétés cosmétiques et médicinales.

Gomme xanthane
La gomme xanthane est une substance naturelle, issue de fermentation bactérienne sur des milieux de culture riches en sucres, en azote et en sels minéraux. On l’utilise dans les shampoings, lotions, crèmes, gels et maquillages pour ses propriétés stabilisante, gélifiante et émulsifiante.

Graines de framboises
Excellents exfoliants naturels. Ne créé pas de micro-abrasions comme d’autres exfoliants.

Huiles essentielles AUTHENTIQUES
Les huiles essentielles sont obtenues par distillation d’eau. On obtient alors une essence, non grasse, qui possède des propriétés thérapeutiques. Ne choisir que des huiles essentielles AUTHENTIQUES, de qualité irréprochable.

Huiles végétales PRESSÉES À FROID ET VIERGES
Ex. amande douce, avocat, germe de blé, jojoba, noyau d’abricot, olive, rose musquée.
Les huiles végétales sont des corps gras, pour la plupart liquides (quelques-unes d’entre elles se figent à la température ambiante et se présentent sous forme de cire ou de beurre). La qualité d’une huile est directement proportionnelle à la qualité des bienfaits qu’elle peut apporter. On peut les utiliser pour fabriquer de nombreux produits corporels tels que savons, crèmes et lotions. En application sur le corps, elle contribue à la santé et à la beauté de la peau.

Hydrolats
Sous-produit des huiles essentielles c’est-à-dire le condensé de la vapeur d’eau récupérée lors du procédé de distillation. Les hydrolats constituent des lotions toniques naturelles très douces pour le visage. Utilisés aussi pour remplacer l’eau dans des recettes de crèmes faciales de luxe.

Lécithine
Excellent émulsifiant naturel. La lécithine est un phospholipide dérivé des jaunes d’oeufs et des graines de soya.

Micas
Couleurs inorganiques d’origine minérale utilisées dans la fabrication de produits de maquillage tels que fards à joues, fards à paupières et fonds de teint.

Miel
Possède des propriétés émollientes et adoucissantes. On le choisit préférablement bio et cru. Se présente sous forme liquide ou déshydratée. Utilisé entre autres dans les recettes de savons, produits pour la baignoire et masques.

Oxydes de fer
Minéraux qui contiennent de l’oxygène. Sous forme de poudre, ils peuvent être utilisés pour colorer les savons et certains produits de maquillage tels que fonds de teint, rouges à lèvres, fards à paupières, etc.

Poudre de lait de chèvre NON CHAUFFÉ
Excellent pour nourrir et adoucir la peau. On s’en sert aussi pour émulsifier les huiles essentielles dans le bain. Choisir une poudre de lait gras qui n’a subi aucun réchauffement.

Sel de mer
Reminéralise l’organisme et adoucit le corps. Le sel de mer agit comme un « aspirateur » de toxines et d’impuretés. Choisir un vrai sel, qui contient tous ses minéraux.

PRODUITS À MOYENNE TOXICITÉ OU SEMI-NATURELS OU À UTILISER AVEC PRUDENCE

Carmine
Poudre rouge fabriquée à partir d’insectes (cochenilles) utilisée dans la coloration de certains produits cosmétiques.

Huiles essentielles DERMOCAUSTIQUES
Les huiles essentielles riches en phénols et en aldéhydes aromatiques (ex. origan, thym à thymol, clou de girofle, sarriette, cannelle) doivent être utilisées avec grandes précautions à cause du risque d’irritation cutanée lors d’utilisations à l’état pur.

Huile essentielle de MENTHE POIVRÉE
L’huile essentielle de menthe poivrée (mentha x piperita) est riche en menthol et sera donc utilisée avec prudence à cause de son effet glacial.

Huiles essentielles PHOTOSENSIBILISANTES
Les huiles essentielles riches en coumarines (ex. zestes d’agrumes) doivent être utilisées avec grandes précautions à cause du risque de photosensibilisation. Ne pas appliquer avant une exposition au soleil, même dilué.

Hydroxyde de potassium (KOH)
Aussi appelée potasse caustique. Utilisée pour la fabrication de savons liquides. Fabriquée à partir de l’électrolyse de chlorure de potassium. Très hygroscopique, l’hydroxyde de sodium gonfle rapidement lorsqu’elle est mise en contact avec de l’eau. Attention: produit très dermocaustique. En cas de brûlure accidentelle, éponger avec du vinaigre. L’acidité du vinaigre neutralise l’alcalinité de l’hydroxyde de potassium.

Hydroxyde de sodium (NaOH)
Aussi appelée soude caustique ou lessive. Utilisée pour la fabrication de savons solides. Fabriquée à partir de l’électrolyse d’eau marine. Très hygroscopique, l’hydroxyde de sodium gonfle rapidement lorsqu’elle est mise en contact avec de l’eau. Attention: produit très dermocaustique. En cas de brûlure accidentelle, éponger avec du vinaigre. L’acidité du vinaigre neutralise l’alcalinité de l’hydroxyde de sodium.

PRODUITS À HAUTE TOXICITÉ OU SYNTHÉTIQUES

Acide borique
Substance antimicrobienne. Les préparations avec de l’acide borique doivent porter la mise en garde « Ne pas employer pour les soins du nourrisson ».

Alkylbenzenesulfonate de sodium
Détergent. Irritant cutané.

BHA (butylhydroxyanisole) et BHT (butylhydroxytoluène)
Employés comme antioxydants. Potentiel cancérigène. Consommés à haute dose, ils ont des effets cancérigènes sur l’estomac, ce qui explique qu’ils soient interdits dans les produits alimentaires.

Boron nitride
Excipient pour poudres utilisé entre autres dans les ombres à paupières. La fiche technique du manufacturier recommande de porter des verres de sécurité lors de la manipulation du produit, celui-ci pouvant causer des irritations et dommages à la surface des yeux.

Butylène glycol
Solvant d’extraction dérivé du pétrole. Pénètre rapidement la peau et cause des dommages cellulaires. On en trouve pratiquement dans tous les cosmétiques.

Cire microcristalline
Un des ingrédients les plus courants dans la fabrication de rouges à lèvres, une cire à l’aspect plastique qui peut provoquer des allergies.

Chloride de sodium
Dans les savons, brûle les yeux et la cornée.

Chloride de zinc
Antiseptique, conservateur. Employé par exemple aussi comme substance de protection de bois.

Cocoamidopropylbetaine
Tenseur et surfactant. Irritant cutané.

Copolymère d’acrylates
Agents épaississants, forment un film. Produits chimiques pouvant être des irritants puissants.

Copolyol de diméthicone cétylique
Provient du silicone. Produit occlusif, c’est-à-dire, qui forme une barrière sur la peau, comme du plastique.

Cyclométhicone
Ingrédient largement utilisé par l’industrie. Se retrouve dans presque tous les produits cosmétiques. Provient du silicone. Produit occlusif, c’est-à-dire, qui forme une barrière sur la peau, comme du plastique.

Diméthicone (huile de silicone)
Fait partie de la famille des produits silicones. Substitut d’huile. Ingrédient largement utilisé par l’industrie cosmétique. Produit occlusif, c’est-à-dire, qui forme une barrière comme du plastique.

Dodecylbenzenesulfonate de sodium
Détergent. Irrite la peau.

EDTA (ethylène-diamino-tetra-acetate)
Émulsifiant très irritant et conservateur. Douteux sur le plan toxicologique et difficilement dégradable: l’EDTA a la caractéristique de fixer très fortement d’autres substances, par ex. les métaux lourds. Cancérigène.

Fluorure
Poison. Merck’s index, le principal livre de référence de la profession pharmaceutique, liste les usages industriels de composés fluoriques comme étant ” un insecticide, particulièrement destiné aux fourmis et coquerelles. ” Sous l’entête ” Toxicité humaine “, l’index prévient : «Des symptômes sévères résultent de l’ingestion de 0.25 à 0.45 grammes et la mort résulte de l’ingestion de 4 grammes».

Formaldéhyde
Poison. Un gaz toxique, sans couleur qui est un irritant et un cancérigène. Lorsque combiné à l’eau, le formaldéhyde est utilisé comme désinfectant, fixatif ou comme préservatif. Le formaldéhyde est trouvé dans plusieurs produits cosmétiques et dans les systèmes conventionnels de traitement des ongles.

Gelée de pétrole
« Vaseline »; reconnue comme étant cancérigène.

Glycol propylénique
Solvant d’extraction dérivé du pétrole. Pénètre rapidement la peau et cause des dommages cellulaires.

Huiles minérales
Les huiles minérales sont des produits issus de la pétrochimie. Elles sont à la fois simples à travailler et très bon marché, par contre ces huiles empêchent la peau de respirer.

Nylon-12
Poudre bon marché à base de matières synthétiques, abrasif.

Oxychlorure de bismuth
Colorant, donne un effet de nacre mat, aussi un anti transpirant. Souvent appelé perle synthétique; peut provoquer des allergies.

Oxybenzone
Se dissimule aussi derrière le nom Benzophenone-3. Filtre de protection de lumière forte est connu pour provoquer des allergies.

Parabènes
Les parabènes (méthylparabènes, butylparabènes, éthylparabènes, isobutylparabènes et isopropylparabènes) sont d’origine chimique. Conservateurs reconnus comme étant très toxiques, causant des allergies cutanées. Très dangereux si avalés ou inhalés.

Parfum/fragrance
Cache des centaines de produits chimiques, dont 24 ont été cités comme étant à l’origine d’allergies par le Comité Scientifique Européen des Cosmétiques et Produits non alimentaires. De plus plusieurs parfums contiennent des dérivés musqués qui s’accumulent dans l’organisme et provoquent des cancers en expérimentation animale.

Paraffine
Obtenue à partir du pétrole ; étranger à la peau, occlusif. Les paraffines sont couramment utilisées en cosmétique en raison de leur bas prix et, en tant que matière morte, de leur longévité. Elles se combinent au sébum en créant une substance étrangère à la peau qui provoque l’accumulation de la chaleur, que l’on appelle communément acné rosacée, et des allergies. D’après des recherches de l’O.M.S. ces substances sont très discutables sur le plan de la santé. En outre elles ne sont pas biodégradables.

PEG
Les PEGs (ex. PEG-4, PEG-20, PEG-100), employés surtout comme émulsifiants, solvants ou pour donner une brillance nacrée, sont obtenus à partir de gaz toxiques. Ils sont malheureusement toujours très répandus dans les cosmétiques, pourtant, de bonnes alternatives existent. La famille des PEGs est hautement allergisante. De plus, le PEG fragilise la structure des cellules, il est un irritant pour les bronches, déstabilisant du SNC et cause des lésions aux reins et au foie.

Polyisobutène
Sert à lubrifier les scies mécaniques et les pistons dans les voitures. Reconnu pour irriter les yeux et la peau chez les personnes sensibles.

Poudre d’aluminium
Fabriquée à partir de particules d’aluminium finement coupées ; lien potentiel entre l’aluminium et le développement de la maladie d’Alzheimer.

p-Phenylenediamine
Colorant pour cheveux. Fortement allergène.

PTFE
Base pour poudres, forme un film dans des produits de soins capillaires. Difficilement dégradable (matière plastique); risque de fixation dans l’organisme.

Quaternium
Les composés d’ammonium quaternaires sont employés dans des produits pour cheveux pour améliorer leur coiffage. Seul le Quaternium 18 Hectorite est employé à une autre fin, comme épaississant dans la phase huileuse des émulsions. Les quats sont douteux pour la santé ainsi que pour l’environnement. Selon le Dr. Epstein, “Cet ingrédient est en général inoffensif MAIS se décomposera sur la peau pour libérer des formaldéhydes auxquels l’évidence des effets cancérigènes est littéralement accablante.”

Quinine
Agent actif. Un alcaloïde à partir du quinquina; allergisant, irritant (un poison pour le protoplasme).

Résorcinol
Antiseptique, colorant. Sensibilisant; risque de dermatite de contact.

Sodium laureth/lauryl sulfate (SLES/SLS)
Dégraissant, nettoyant. Pourraient contenir des nitrosamines et du dioxane (cancérigènes potentiels). Peuvent endommager les dents des enfants; contiennent des disrupteurs endocriniens, des mimiques d’estrogène et il est possible qu’ils puissent causer la perte des cheveux. Peuvent retarder la cicatrisation, causer des cataractes, rendre la peau rude et conduire au mauvais développement des yeux chez les enfants de moins de six ans. Peuvent causer des ulcères de la bouche.

Sulfate de zinc
Astringent, antiseptique. En concentration élevée, altère l’albumine.

Talc
Ingrédient principal de la plupart des fards à joues classiques. Un cancérigène qui cause le cancer des ovaires chez les femmes. Le talc que l’on trouve dans les poudres pour le corps et dans les déodorants en sprays peut irriter les poumons lorsqu’il est inhalé.

Triéthanolamine (TEA)
Ces substances sont des irritants oculaires et cutanés et peuvent réagir avec des nitrates pour former des nitrosamines (cancérigène potentiel).

Toluène
Solvant. Peut être un disrupteur endocrinien, un agent potentiel de cause du cancer. Seulement autorisé dans les cosmétiques de façon restreinte.

Xylène
Solvant. Nocif pour la santé.

 

Posted in Blogs | Leave a comment

Why be in the NOW

NOW is a Portal – Being in the NOW is a skillful dance and important to learn. Imagine the skill needed to walk a tightrope; each step is in the now. If the walker allows themselves to think about the steps beyond the current one, they lose their focus and they lose their balance. It is by staying in the NOW, all energy focused on the current step, the task in the moment, that they complete the walk successfully. It is in the present moment that you receive inspiration and guidance. The artist who paints so focused on their work that they lose track of time is creating in each new NOW. They are in a flow of creating. It is the same with the dance of life, the dance of activities, you are always creating. You are either creating from the past or you are creating from the NOW. If you are creating from the past, all your creation will be flavored with your past memories, past feeling, past regrets, past beliefs. When you create in the NOW, it is like a new canvas. With conscious awareness you can stay in your NOW and from the NOW plan or schedule appointment or events. Once you have arranged for that future event release the energy and return your focus to the new NOW and its tasks. Much stress comes from projecting your consciousness into the future, energizing it with worry, concerns, and fears; Holding onto it and dragging it into every NOW. In this hologame it is important to plan, however once the plan is in place let it go Ask yourself often, Am I in the NOW or in the past or the future? Observe and watch where you place your attention. If you stay in the past, you create from the past. If you project your awareness into the future you are also creating from the past. The NOW is your point of power where you create anew. In the present moment you can make clear intentions, and hold a clear vision of a future event. You are setting the framework and planning for a future outcome. This is good work. Once that is complete, release it, allow and trust your creative intent to bring you the results of your clear vision. By staying in the present moment, you will become aware that each NOW is a timeless portal. You will gently begin to notice time will shift for you. It will stretch, it will wrinkle, it will fold and it will disappear.

Posted in Blogs | Leave a comment

Le lait d’amande un bon substitut pour le lait de vache

Partout nous voyons maintenant toute sorte de substituts de lait. J’ai donc décidé d’essayer le lait d’amande, car je m’éloigne de plus en plus du lait de vache qui peut causer potentiellement de nombreux problèmes de santé (allergie, intolérance, inflammation pouvant conduire à des maladies chroniques), le lait d’amande lui, n’a que des bienfaits :

  • Le lait d’amande ne contient pas de lactose, le sucre du lait qu’une majorité d’adultes ne digèrent en fait pas correctement
  • Il a très bon goût
  • Le lait d’amandes est un bon aliment alcalinisant, riche en protéines, bien équilibré en calcium qui se digère facilement. Il contient également de la vitamine A, B, E, du fer, du magnésium, du potassium, du phosphore, du souffre, du chlore.
  • Sa teneur en sucre est faible
  • Un verre de lait d’amande ne contient que 60 calories contre 146 pour le lait entier, 122 pour le lait demi-écrémé, et 86 pour le lait écrémé. Si vous cherchez à perdre du poids, le lait d’amande peut donc être intéressant
  • Étant onctueux, Il se marie bien avec le café et particulièrement avec le thé (Chai, noir, tisanes etc.).

Il est un peu plus coûteux que le lait de vache, mais ses bénéfices multiples valent les quelques sous de plus.

Par contre il est facile de faire son propre lait d’amande. Voici 2 bonnes recettes. À vous de faire votre choix!

1ère recette : Avec la peau que l’on utilise pour d’autres recettes

  • 250 gr. Amandes entières non pelées (1 ½ tasse)
  • 250 ml d’eau pure
  • Miel ou sirop d’érable au goût
  • Vanille ou épices au goût

Mettez 250 grammes d’amandes entières non pelées bio dans un saladier, recouvrez-les de 5 cm d’eau pure et laissez-les tremper une nuit à température ambiante.

Faites bouillir de l’eau. Égouttez les amandes et passez-les dans un robot pour les réduire en poudre (vos amandes seront visiblement gonflées d’eau). Ajoutez 250 ml d’eau à température ambiante et laissez le robot tourner pendant 2 minutes. La mixture doit avoir la consistance d’une pâte épaisse.

Transférez cette pâte dans un saladier et ajoutez un demi-litre d’eau bouillante. Laissez infuser environ 10 minutes.
Louche par louche, transférez le mélange d’amandes sur un tamis métallique à mailles fines reposant sur un grand bol. Pressez les amandes moulues avec le dos d’une cuillère pour extraire le plus de liquide possible.

Ajoutez dans le lait d’amande une cuillère de miel, ou de sirop d’érable si vous aimez (et si vous en avez), de la vanille, une pincée de sel, de cannelle et de muscade, puis fouettez pour obtenir un mélange homogène.

Vous pouvez bien sûr utiliser les épices que vous aimez ou simplement le laisser nature.

Vous pouvez le conserver quelques jours dans un récipient fermé. Secouez avant de servir, si vous l’avez laissé reposer. Il se conserve plus longtemps dans le frigo.

Vous pouvez récupérer le reste d’amandes essorées dans votre tamis et vous en servir comme substitut de farine dans vos recettes de biscuits, ou dans une soupe pour épaissir. Conservez-le dans votre réfrigérateur pendant 4 jours ou au congélateur pour plus tard.

Si vous filtrez bien, peu de peau d’amande restera dans le produit final. En soi, la peau est une bonne chose, car les tanins qu’elle comporte auraient des propriétés anti-inflammatoires et anti-cancérigènes.

L’étape du trempage (une nuit) et l’infusion, pendant 10 minutes dans l’eau bouillante, rendra sa texture plus riche et la saveur de votre lait d’amande supérieure.

2e recette : simple et rapide

  • 1 tasse amandes crues écalées
  • Eau de source ou purifiée
  • Sirop d’agave, ou sirop d’érable au goût

Bien rincer les amandes à l’eau pure.

Faites tremper les amandes crues bio non pelées et fraiches, une douzaine d’heures; les amandes vont entamer le processus de prégermination qui augmentera leurs qualités nutritionnelles.

Jetez l’eau de trempage. Rincez les amandes. Ajouter un peu d’eau pure et broyez les amandes au robot ou au blender.

Réduire les amandes en crème et rajouter plus d’eau au goût pour obtenir la consistance du lait que nous désirons.

Laisser nature ou sucrer au goût.

Transférer le lait dans des pots en verre hermétiquement fermés, réfrigérer ou servir immédiatement.

Posted in Health and Beauty Tips | Leave a comment

Le Grand Pouvoir des Huiles Essentielles

Une huile essentielle est la partie la plus concentrée de la plante. Extraite de fleurs, ou de plantes (tiges, racines, feuilles ou pétales), en général par distillation (processus impliquant de la vapeur d’eau pénétrant la partie de la plante choisie et ainsi collectant les gouttelettes d’huiles essentielles provenant de la plante. L’eau étant séparée des huiles essentielles, devient ce qu’on appelle des ”hydrolats”, telle l’eau de rose, ou de fleurs d’oranger). Ces huiles essentielles sont très actives et ont des propriétés multiples qui peuvent nous aider à plusieurs niveaux.

L’utilisation d’huiles essentielles et la connaissance des techniques de distillation sont très anciennes, car elles remontent à près de 4000 ans. Mais ce n’est que depuis le début du 18e siècle qu’un petit groupe de résines et d’huiles essentielles sont régulièrement utilisées dans le traitement des maladies humaines. Depuis, leur nombre a progressivement augmenté, atteignant plus d’une centaine d’huiles essentielles disponibles aujourd’hui sur le marché, bien que dans l’aromathérapie on en utilise le plus souvent que 30 à 40. Au début du 20e siècle, dans le sud de la France, à Grasse, capitale des parfums, l’homme de science Dr. René Gattefossé, est celui qui a remis sur le marché la connaissance des huiles essentielles. Étant dans son laboratoire, un incident arriva et son bras fut brûlé sérieusement; dans un état de panique, il trempa son bras dans un baquet d’huiles essentielles de lavande (réservé pour les colognes); son bras guérit si rapidement et si bien, qu’il passa le reste de sa vie à les étudier. Vinrent ensuite plusieurs autres chercheurs, particulièrement en Angleterre, en France et en Allemagne. De nos jours, il est très connu, et ceci mondialement, après maintes recherches, que certaines huiles essentielles, tel le clou de girofle ou le thym, et particulièrement l’origan, sont de puissants antibiotiques.

Il est possible de dire aujourd’hui que les principes actifs odorants des plantes aromatiques influencent tous les systèmes organiques, avec une action de renforcement des fonctions vitales. Mais à côté de cette activité spécifique de rééquilibre métabolique, en figurent d’autres, comme leurs caractéristiques de tropisme (action, direction) particulier vers un organe, un système (cardiovasculaire…) ou un appareil (respiratoire, digestif…).

Si les huiles essentielles agissent sur les fonctions biologiques, elles ne laissent certainement pas indifférent le psychique. En fait, elles produisent des effets somato-psychiques, car elles agissent à la fois sur le soma et sur les facultés de l’esprit. Nous allons décrire ici certaines des actions pharmaco-thérapeutiques parmi les plus importantes des huiles essentielles, mais il convient de se rappeler que celles-ci sont toujours intégrées, mais jamais isolées ou limitées à une fonction ou à un organe, tel qu’il peut apparaître dans cet article, dans le seul but d’atteindre une certaine clarté. Les constituants chimiques des essences, leur odeur, leur goût, agissant individuellement ou ensemble, déclenchent toujours une action globale qui implique l’unité psychosomatique de l’homme.

Dans ce qui suit, nous nommons certaines huiles essentielles et leurs propriétés, mais ces huiles ne sont pas nécessairement limitées à ces bénéfices, ou bien d’autres huiles peuvent aussi procurer les mêmes bénéfices. Nous illustrons par certains exemples tout simplement.

1- Action sur le système digestif : Le tractus gastro-intestinal et les glandes sont très influencés par les huiles essentielles. Les propriétés les plus frappantes de ces mélanges aromatiques, leur odeur et saveur, stimulent par voie réflexe, par la sollicitation des terminaisons nerveuses des récepteurs du goût (papilles gustatives et langue) et olfactives (muqueuse nasale), les sécrétions salivaires, gastriques et permettent d’améliorer le processus de digestion – entre autre, l’orange, le citron, la menthe poivrée, la cannelle ou la muscade. Quand elles sont administrées par voie interne, elles agissent comme un mécanisme glandulaire, suivit d’une stimulation directe des glandes gastriques. Mais d’autres actions sont d’une importance considérable : les antispasmodiques sur les muscles lisses (basilic, bergamote, camomille, cannelle, cardamome, fenouil, lavande, marjolaine, mélisse, menthe poivrée, romarin, sauge), les anti-fermentation, les antiacides comme le clou de girofle, mais également les carminatives (propriété de réduire la production de gaz due à la fermentation des aliments dans l’intestin et de favoriser leur expulsion). Certaines huiles essentielles sont caractérisées par une action unique sur le pancréas comme l’eucalyptus, le géranium, le genévrier; et pour le foie, le romarin, le genévrier, la lavande, la camomille, la menthe poivrée ou encore le cyprès.

2- Action sur le système cardiovasculaire : le cœur et les vaisseaux sanguins sont également sensibles aux propriétés des huiles essentielles. Le camphre stimule le muscle cardiaque au même titre que la mélisse, la fleur d’oranger, la lavande, le romarin et l’Ylang- Ylang en ralentissant le rythme cardiaque élevé, comme cela se produit avec les palpitations. Le diamètre des vaisseaux peut être modifié, provoquant soit une hypotension (hysope, lavande, marjolaine, ail, mélisse, sauge, ylang-ylang) ou hypertension (camphre, romarin, cyprès, thym) par l’intermédiaire de mécanismes musculaires et/ou nerveux.

3- Action sur le système nerveux : de nombreuses huiles essentielles agissent sur le système nerveux central, mais aussi vers l’autonome. L’origan, le romarin, la verveine et la rose, entre autres, ont tous une action sur le système nerveux sympathique et parasympathique.

En ce qui concerne le système nerveux central, certains auteurs classent les huiles essentielles en quatre classes de base : huiles essentielles convulsives comme la sauge, la tanaisie, le thuya, l’absinthe ou encore l’anis, les excitantes, et les excitantes/psychotropes comme la noix de muscade, la menthe et les anticonvulsives comme le calamus, la sauge sclarée, la lavande.

Huile essentielle & Aromathérapie

Le groupe d’huiles essentielles excitant/psychotrope est à son tour divisé en essences principalement stimulantes comme le basilic, le fenouil, le citron, la menthe, la sauge, le thym et d’autres calmantes ou sédatives comme la camomille, la lavande, la marjolaine, la mélisse, la verveine. Il faut se rappeler, toutefois, que les frontières entre le sédatif et le stimulant ne sont jamais nettes, si bien que de nombreuses huiles essentielles ont montré une activité à petite dose sédative et excitante pour des doses plus élevées (telle la menthe). Si les huiles essentielles agissent sur le système nerveux et l’état mental par voie humorale (Qui se rapporte à l’ensemble des liquides de l’organisme – sang, lymphe, liquide interstitiel et cérébrospinal), un effet équivalent peut être obtenu au moyen de l’odorat (le sens que nous utilisons le plus et qui subsiste le plus longtemps), l’odeur émanant d’avantage. La partie supérieure de la cavité nasale est bordée par les terminaisons nerveuses olfactives des cellules bipolaires intégrées dans la muqueuse. L’énergie chimique associée au stimulus odorant est convertie en une impulsion électrique par les chimiorécepteurs qui, circulant dans le nerf olfactif, stimulent les centres olfactifs du thalamus, du bulbe et télencéphale (cerveau). De cette façon, la simple odeur d’huiles essentielles est capable d’influencer l’état du thymus, à savoir les sautes d’humeur, et le système nerveux. Certains auteurs ont mis l’accent sur l’influence des caractéristiques des essences parfumées sur le système nerveux, la vérification de leurs propriétés neuro-calmantes et neurostimulantes (huiles essentielles antidépresseurs), même lorsqu’elles sont administrées par inhalation ou aspiration olfactive. On parle, dans ce cas, d’une réflexio-thérapie intra nasale, sur la base de la stimulation des chimiorécepteurs olfactifs à partir des substances odorantes contenues dans les huiles essentielles (ou en terme simple, lorsque ces huiles sont inspirées par les voies nasales). Les molécules de ces essences se rendent dans la partie la plus ancienne de notre cerveau, le système limbique, qui est associé aux souvenirs et aux émotions.

4- Action sur le système endocrinien : les huiles essentielles, quelle que soit la teneur en substances hormonales analogues, qui caractérisent certaines d’entre elles, agissent comme des hormones végétales ou phytohormones. Présentes dans le sang à des concentrations toujours très faibles (la dose moyenne est de 2-5 gouttes par voie orale, ou diluée dans le sang dans une concentration hématique très faible), parviennent jusqu’aux tissus spécifiques, et régulent l’activité métabolique et la croissance, se comportant ainsi comme des facteurs importants de régulation. Leur effet stimulant ou inhibant sur certaines glandes endocrines est clairement démontré : le basilic, le pin, la sarriette, le thym, le géranium et le romarin stimulent le cortex surrénalien (associé aux glandes surrénales), tandis que la menthe et le jasmin déclenchent la sécrétion des hormones hypophysaires (glande hypophyse ou pituitaire). Pour les autres glandes il n’y a aucune preuve expérimentale, cependant, l’observation clinique permet de dire que toutes les glandes endocrines sont stimulées par les huiles essentielles et leur activité hormono-semblable. En conclusion, on peut dire que leur capacité à moduler l’état fonctionnel du système neuroendocrinien, la pierre angulaire de la régulation homéostatique (maintenance de l’équilibre organique), fait des huiles essentielles un des outils les plus puissants pour atteindre l’équilibre organique.

5- Action sur le système immunitaire : les maladies d’étiologie bactérienne qui affectent les humains sont devenues très nombreuses et la liste s’allonge de plus en plus; de nombreuses bactéries cataloguées par les microbiologistes sont considérées comme coupables d’être la cause de quelques nouvelles affections morbides. Cependant, la maladie bactérienne n’est jamais l’effet immédiat pathogène d’une bactérie, elle se produit à partir de deux termes qui interagissent mutuellement l’un envers l’autre : les défenses immunologiques naturelles spécifiques à chacun de nous et la virulence du microbe. Cette déclaration est parfaitement en accord avec le fait que tous ne succombent pas face à une épidémie. Même si elles ne connaissent pas le mécanisme d’action des défenses immunitaires, certaines huiles essentielles comme la bergamote, la lavande, la camomille, le thym, le pin, le santal, ont le pouvoir de stimuler la production de cellules immunitaires, ceci rendant le corps plus prompt à repousser l’agression bactérienne. Pour illustrer ce point : historiquement, durant la peste, en France, une famille connaissant très bien les plantes sous forme d’huiles essentielles, aurait été capable d’aller dans des sections virulentes de la ville où beaucoup de morts étaient, pour leur voler leurs bijoux ou objets de valeur. Ils auraient accompli ceci, sans être touchés par les pathogènes, en se frottant régulièrement d’une formule de plusieurs huiles essentielles, incluant la cannelle, le clou de girofle, le citron, le romarin et l’eucalyptus.

6- Action sur le poumon : une grande partie des huiles essentielles sont éliminées dans des quantités plus ou moins importantes dans l’arbre respiratoire, dans lequel elles exercent une action antiseptique, antispasmodique (permettant de lutter contre les spasmes musculaires – fenouil, menthe poivrée, thym, sauge, eucalyptus, lavande), ou expectorante (qui augmente l’expulsion du mucus – ail, camphre, basilic, eucalyptus, marjolaine, origan, sarriette, fenouil, hysope, menthe poivrée, bois de santal) ou stimulante de la respiration comme le camphre.

7- Action sur le système urinaire : les huiles essentielles sont éliminées par 3 de nos organes éliminatoires, la peau, les poumons, et en particulier les reins. De nombreux constituants des huiles essentielles, en étant éliminés, exercent une action diurétique (qui augmente la production d’urine) comme l’ail, l’anis, le bouleau, la camomille, l’oignon, le cyprès, l’eucalyptus, le géranium, l’hysope, la lavande, le citron, le romarin, le bois de santal, le thym ; d’autres huiles sont anti-lithiasiques (s’opposant à la formation des calculs rénaux ou les désagrégeant) et antiseptiques comme la camomille, le géranium, le genévrier, ou le fenouil).

8- Action antitoxique : selon le Dr Valnet, un aromathérapeuthe français célèbre et reconnu, la forte résistivité des huiles essentielles (2000-4000 ohm/cm/cm2) par rapport à celle du sang (200 ohm/cm/cm2) est apte à empêcher la diffusion des toxines.

9- Action sur les tissus sénescents : les huiles essentielles, se comportent comme des phyto-hormones (hormones végétales), capables de stimuler les tissus sénescents (Atteint de vieillissement de sénescence) en excitant les processus anaboliques cellulaires (l’ensemble des réactions chimiques de synthèse moléculaire de l’organisme).

10- Forte pénétration transcutanée : les huiles essentielles ont des caractéristiques lipophiles (Qui attire et retient les graisses) distinctes qui les rendent solubles aux lipides (graisses) de la peau. Le taux d’absorption par la peau est de 20 minutes pour la térébenthine, 20 à 40 minutes pour le thym et l’eucalyptus, 40 à 60 minutes pour la bergamote, le citron, l’anis et le fenouil, 60 à 80 minutes pour le géranium et la cannelle. Les huiles essentielles d’agrumes (citron, orange, pamplemousse, lime) sont absorbées dans des temps allant de 10 à 30 minutes en présence de massage.

Elles pénètrent facilement la peau, se rendent dans le sang et agissent au niveau cellulaire. En fait, une fois passée la barrière de la peau, l’huile essentielle est propagée par diffusion dans le liquide extracellulaire, puis arrive au sang et à la lymphe. Avec le transport humoral (des liquides de l’organisme), elle atteint finalement les tissus et les différents organes, qui conservent les huiles essentielles en ce qui concerne le tropisme (l’action et la direction) qui leur est propre.
– bactéricide et/ou bactériostatique : la lutte antimicrobienne avec les médicaments naturels est redécouverte dans les huiles essentielles, qui distillent des principes thérapeutiques respectés pour leur forte action bactéricide et/ou bactériostatique, adulés pour leur capacité sans équivoque à tuer les bactéries pathogènes ou inhiber leur multiplication sans interférer de façon préjudiciable, lorsqu’elles sont administrées par voie interne, avec la flore de l’intestin.

Il est à spécifier que les huiles essentielles bios sont à favoriser pour leur pouvoir beaucoup plus thérapeutique.

Donc comme on peut le voir, les huiles essentielles de plantes ou de fleurs, sont très versatiles dans l’aide qu’elles nous apportent. Qu’elles soient calmantes, stimulantes, antibactériennes ou antiseptiques, ce sont de merveilleux aides pour le mieux-être de notre être tout entier. On peut dire qu’elles sont holistiques, touchant les émotions, le mental et le corps tout à la fois.

Ceci est une forte raison pourquoi Santé Beauté Claire de Lune se sert d’huiles essentielles bios dans tous ses produits formulés, ceci créant des résultats très recherchés dans l’industrie de la beauté et de la santé.

Posted in Huiles essentielles | Leave a comment

La Naturopathie

Tel que décrit par Christian Limoges, conférencier de renommée internationale, et auteur du livre ”Naturopathie, la nouvelle option”.

”La naturopathie se définit comme étant la philosophie, l’art et la science qui visent à apporter à l’être humain le plus haut degré de santé en lui apprenant à gérer correctement ses habitudes de vie.

Le mot naturopathe, vient de deux termes anglais ”nature” et ”path”. Il signifie le chemin ou la voie de la nature.

Le naturopathe agit essentiellement comme enseignant de bonnes habitudes de vie. En tenant compte de l’individu, il est appelé à scruter attentivement le mode de vie de la personne qui le consulte, à évaluer et à recommander diverses mesures visant à modifier ses mauvaises habitudes de vie. Cette personne reçoit par conséquent une véritable éducation grâce à laquelle elle peut reconquérir, améliorer, ou conserver sa santé. C’est ce qui s’appelle se réapproprier son pouvoir personnel.”

Posted in Naturophatie | Leave a comment